Séries de conférences du CIO :  Les métiers et les fonctions entre le licite et l’illicite

Séries de conférences du CIO : Les métiers et les fonctions entre le licite et l’illicite

Les métiers et les fonctions entre le licite et l’illicite.

Séries de conférences du Centre Islamique de l’Outaouais, données par Imam Ahmad Limame

La question des visées de la Loi de Dieu (la Chari’ā islamique) à l’égard des problèmes de l’époque contemporaine est d’une importance capitale. Cette question doit faire l’objet d’un intérêt constant surtout par les temps qui courent, où l’on assiste à une recrudescence des questions litigeuses, à une complexité accrue de la vie quotidienne et à un amalgame entre le licite et l’illicite.

La Chari’ā islamique s’est donné pour objectif, dés le départ, de trouver des solutions, d’organiser la vie des gens, de leur épargner les affres des faits contingents et de les libérer du joug des chaînes qui les ont accablés depuis de longues périodes à cause de leur éloignement de la voie divine, ranimée par les Prophètes. Cette voie qui est susceptible, une fois adaptée, de discipliner l’action et le comportement de l’être humain sur cette terre. En effet, Dieu n’a délégué l’être humain pour régenter la terre, qu’en vue de la fructifier par la foi et le bienfait, suivant une organisation stricte dictée par la volonté de Dieu et Son Omnipotence qui ne souffre aucune incapacité ou déconvenue.

Cependant, bien que Dieu ait révélé ses lois afin de parvenir à ces objectifs et préparer les gens à sa rencontre le jour du jugement dernier, beaucoup d’entre eux ont fermé les portes de leurs raisons de leurs cœurs, et de leurs ouïes à ces enseignements qui sont susceptibles d’organiser la vie selon les normes du divin. A cette époque étrange, caractérisée par la rapidité des transformations et la pression du réel, des millions de musulmans ont été contraints de vivre dans des milieux différents de leurs milieux d’origine,  où ils ont été amenés à exercer de nouveaux métiers qui ne correspondent pas aux normes de la Chari’ā islamique dans certains détails ou des fois dans plusieurs détails.

C’est pour cette raison qu’il incombe aux hommes de loi (Fouqahas)  musulmans de se pencher sur ces questions et ces nouveautés afin de rejeter ce qui contredit, de façon flagrante, les textes explicites,  d’adopter ce qui est susceptible d’être interpréter selon les rites en vigueur et de confirmer l’adoption de ce qui relève des intérêts exigés par les conditions du moment, toujours selon les normes de la Chari’ā, en ayant  présent à l’esprit les paroles du messager de Dieu, que Dieu prie sur lui et le salue, qui a dit : «  Le licite est clair et l’illicite aussi , et entre les deux il ya des ressemblances que beaucoup de personnes ignorent. Quiconque évite les ressemblances s’acquitte de son devoir vis-à-vis de sa religion et de son honneur. Et quiconque se laisse tenter par ces ressemblances, finit par succomber à l’illicite, à l’image du berger qui laisse paître son troupeau autour des enclos, il est sur le point de les transgresser. Prenez garde, chaque propriété jouit d’une immunité, et l’immunité de Dieu ce sont ses interdits. Prenez garde, il y a dans le corps une machûre (mudagàh), si elle est valable tout le corps l’est ; si elle est périmée tout le corps l’est aussi, c’est le cœur ».

Prenant en compte la société dans laquelle nous vivons, et le besoin pressenti par les membres de la communauté de trouver des solutions aux problèmes quotidiens qu’ils affrontent, Imam Ahmad Limame se propose de traiter au cours d’une série de conférences les questions posées par les membres de la communauté dans le cadre du fiqh musulman. Il sera question précisément des questions suivantes : – Ce qui est licite et illicite parmi les métiers et les fonctions exercés en dehors de pays majoritairement musulmans. Il va tenter de les analyser d’une manière approfondie dans le cadre des fondements de notre religion, qui demeure valable en tout lieu et en tout temps, en prenant en considération les changements et les nouveautés en cours. Ainsi, Imam Ahmed  traitera au cours de ces conférences les sujets suivants :

  1. Introductions fondamentales autour du concept de nécessité, de besoin et de fléau généralisé.
  2. Les règles régissant la nécessité, le besoin, et le fléau généralisé.
  3. Le travail médiatique.
  4. Le travail dans le domaine des multimédias.
  5. Le travail dans les sociétés de dépôts
  6. Le travail dans les sociétés d’assurance.
  7. Le travail dans les services des impôts.
  8. Le travail dans les services de la comptabilité.
  9. Le travail dans les banques d’usure.
  10. Le travail dans le domaine de la justice.
  11. Le travail dans le domaine de barreau, (les avocats).
  12. Le travail dans le domaine de l’ingénierie : ses règlementations là où se mêle le licite et l’illicite, en dehors de pays majoritairement musulmans.
  13. Le travail dans le domaine des spéculations immobilières, là où se mêle le licite et l’illicite, en dehors de pays majoritairement musulmans.
  14. Le travail dans le domaine des voitures de taxi, au cas où le voyageur serait porteur de produits illicites, et qu’il dégagerait de son corps une odeur de produits illicites.
  15. Le travail dans le domaine des supérettes et des restaurants.

Nous prions Dieu pour que cela soit accompli en Sa faveur, et qu’Il nous épargne la discorde dans les paroles et les actes. Amen.

Share